Jacqueline Pin-d’Orgeix • Céramique et sculpture




« Incrustation » faisant partie d'une série :
céramique et bûche de bois - 2005 / 2007 - à suivre…






Coffret en bois, tissus et métal - 1991






Première réalisation en céramique : vase en terre
blanche émaillée rouge, décor en creux - 1951





« Femme assise », moulage en bronze - 1952

« J’aime toutes les terres »


Mon art préféré est la sculpture.
J’aime toucher la terre, la pétrir, la taper,
la sculpter, la rouler, la creuser, la découper, l’assembler, la déformer, la griffer…

Une idée naît, évolue, disparaît, revient, se modifie. J’avance par petits bonds ou à grands pas, parfois j’abandonne ou détruit.
En perpétuelle expérimentation : toutes mes pièces sont des pièces uniques, rien n’est tout à fait symétrique.

Je n’emploie pas le tour mais travaille en modelage ou à la plaque, je fais quelques moulages ou estampages.
J’aime aussi la recherche avec la « cuisine » des émaux, oxydes, pigments, engobes et chamottes. Les cuissons se font au four : électrique, à bois, rakù et enfumage.

Je travaille aussi avec d’autres matériaux : le bois, les métaux, le plâtre, le cuir, le verre, le liège, les tissus, le carton, le papier, les peintures…

Je travaille souvent par séries comme les incrustations dans des vides naturels au cœur des bûches, des boîtes, des assiettes, des plats puzzle, des coquetiers, bougeoirs, cloches, animaux…




Jacqueline Pin d'Orgeix commence sa formation artistique en 1950 à Paris :
• sculpture avec Joseph Rivière - moulage - dessin - décoration à l'Académie Julian.
• sculpture et croquis au cours du soir du
bd du Montparnasse.
• croquis à l'Académie Ranson, Grande Chaumière ainsi que des cours de céramique avec Fernand Lasnet.

Elle obtient le Prix André Susse en 1952
pour « Femme assise », moulage en bronze

En 1960, elle s'installe à la campagne,
à Loubens dans le Sud-Ouest et y poursuit depuis son travail et ses recherches, principalement en céramique.
De 1965 à 1990, elle pratique également la photographie (photos, reportages, prises de vues et travail personnel en labo) et dans les années 70, le croquis de nu au Centre Culturel Croix-Baragnon à Toulouse.

Depuis 1990, Jacqueline Pin d'Orgeix expérimente les techniques et matériaux
divers qui constituent l'art de la céramique (faïence, grès, paper-clay, émaux, engobes, oxydes, rakù, enfumage…) également à
« l'Atelier Terre » avec Anne Blanc.






« Passé antérieur », bas-relief en tissus plâtrés, moulage du 19ème siècle, modelage en terre, bois, carton - 1986